Un pointu ancré sur son territoire

Coco, c’est un pointu typique marseillais, né en 1969 à Carqueiranne. Mais c’est un pointu (on dit aussi « barquette ») un peu rare parce que c’est un voilier et que sa chaloupe est très chaloupée. (Bateau traditionnel unique, pièce longue d’étambeau) Jusqu’en 2018, Coco s’appelait Scorpion. Il était utilisé par l’association Boudmer dont faisait partie Fanny Havas, l’actuelle propriétaire. En 2020 lors de la mise à l'eau Coco s'inscrit dans plusieurs projets sociaux et patrimoniaux : d'abord parce que c'est un navire ancien complètement restauré en local au Chantier Naval Borg. Il utilise les savoirs faire traditionnel depuis 3 générations de charpentier pour remettre sa cabine à neuve, réparer les bordés et le pont avant. La sellerie de Coco est fabriquée sur mesure par Jill Sellerie, de l'artisane Jill Devaux, une marin experte en couture marine, bagagerie et artiste illustratrice. Enfin, Coco en plus d'avoir largement participé aux manifestations maritimes annuelles de la région Marseillaise (Fête du nautisme, Septembre en mer...) et avait l’habitude de recevoir divers publics (associations, jeunes des centres sociaux, foyers) est maintenant pionnier dans l'organisation d'évènement "Mer Pour Tous" avec deux participations aux journées "Au bout la mer" organisé par la Mairie du 1&7, du collectif Marseille vue de la mer et de l'association Marseille Capitale de la mer. Fanny, fondatrice de ces évènements est aussi au cœur de l'organisation de la Parade solidaire organisé par l'Office de la mer en juillet 2022 même si Coco fort de sa panne moteur ne peut mettre un pied à l'eau. Quand Boudmer a dû se séparer de Coco pendant la réfection du Vieux Port, Fanny a décidé de le sauver. Et c'est pari gagner : elle s’est mise à la voile et en quête d’une deuxième vie pour Coco. Une deuxième vie hyperactive & inclusive. Une deuxième vie toujours pleine de sens et porteuse d’espoir.

Barquette, symbole de la vie marseillaise

La barquette marseillaise est la digne représentante d’une grande famille de barques méditerranéenne. Barquette, en provençal comme en italien barqueto, désigne une petite embarcation. On y trouve l’origine d’où sont issus les charpentiers de marine qui « inventèrent » la barquette marseillaise.   Symbole de la vie maritime marseillaise et incarnation du savoir-faire naval de nos chantiers, la barquette marseillaise et ses cousins Pointus, Gozzo, Tartanes, sont des bateaux marins, robustes et confortables, présents à Marseille depuis le XVIIIème siècle. Ce sont les charpentiers de marine du grand sud de l’Italie qui ont importé les formes de ces bateaux et leurs caractéristiques techniques à la fin du XIXème siècle et qui perdurent toujours. Une grande partie des barquettes marseillaises était à l’origine utilisée pour la pêche professionnelle. Elles sont aujourd’hui très majoritairement dédiées à la plaisance, surtout a la pêche de loisir, pour laquelle elles offrent une très bonne tenue en mer.   Coco fait donc aujourd’hui partie des 502 barquettes recensées par la commission « Patrimoine, culture et bateaux de tradition » de l’Office de la Mer réalisée en 2005, il est aussi labellisé Bateau d’intérêt Patrimonial en 2011, renouvelé en 2015 et 2019.

Archives de Coco, lors du changement de propriétaire en 2018

Environnement & Patrimoine

Les expériences en mer

Pour résumer sur Coco on peut :    Rêver / Naviguer / S’entraider / Dessiner / Danser / Manger / Plonger / S’écouter / S’embrasser / S’amuser / Se connecter / Profiter / Se rencontrer / Imaginer / Papoter / Apprendre / Innover / Kiffer / Twerker / Swaguer / Comploter / Divaguer   L’ensemble des expériences imaginées ont toutes en fil rouge la générosité. Partager un dîner imaginé par un chef local, apprendre la voile, échanger des histoires sur Marseille, s’émerveiller devant la faune et la flore, rencontrer de nouvelles personnes à bord lors d’une sortie de groupe, tout est pensé pour favoriser la cohésion et créer du lien social à bord d’un bijou flottant.    

La biodiversité, que faisons-nous ?

Au sujet de la biodiversité, nous enseignons par la pratique de quoi sont composés nos océans et la mer méditerranée en évoquant les espèces animales, végétales mais aussi fossilisées avec la géologie de Marseille. En abordant aussi les thèmes historiques et les anecdotes sur la création de la ville, les passagers ressortent pleins de connaissances et d’attentions sur leur environnement naturel. De plus, nous créons avec ces sorties en mer, un projet “Vigie plancton” qui vise à récolter les datas de la biodiversité des eaux de Marseille pour l’exploitation des différents pôles de recherche scientifique. Notre scientifique embarquée suivra un protocole de recherche pour produire ces données.
Environnement & Patrimoine
Environnement & Patrimoine

Le monde invisible des planctons

Vous êtes-vous posé la question : à quoi ressemble le plancton ? Comment mange la méduse ?  Pourquoi le cormoran déploie ses ailes en sortant de l’eau ? Le bateau Coco se transforme en Coco-lab et vous embarque avec Anjelika, biologiste et guide conférencière, dans une mission scientifique pour mieux connaître la biodiversité marine de Marseille. Pêche aux planctons et observation au microscope. Les planctons constituent une vaste communauté d’êtres vivants dérivant au gré des courants. Ce sont à la fois des minuscules algues et des animaux, bactéries et virus mais aussi des animaux gélatineux de plusieurs mètres comme les méduses et les cténaires. Nous allons observer ce monde mystérieux au microscope ou à l’œil nu pour comprendre son rôle fondamental dans la vie marine.
×

Bonjour,

Fanny, directrice de la société est à votre écoute. Cliquez sur cette boite de dialogue pour lui envoyer un message sur Whatsapp.

× Comment puis-je vous aider ?